(Num.197 BOUHIOUI) 10 juin 2012

 

 

 

Karim Bennani est un artiste marocain né à Fès le 2 Janvier 1938. Il entreprend d’abord des études commerciales qu’il abandonne en 1951 et décide de devenir peintre pour « …faire chanter les couleurs de ce pays, comme seuls les peintres savent le faire »dit-il. Il entre donc à l’Académie des arts de Fès où il étudie de 1951 à 1953 et côtoie le peintre Jilali Gharbaoui, avant de s’envoler en 1954 pour Paris et son École des Beaux-Arts où il reste jusqu’en 1959.

 

 

 

En 1957, la Galerie du Bac à Paris lui consacre une exposition, et durant la même période, il est invité à participer à la deuxième Biennale d’Alexandrie. Il fréquente ensuite l'Académie Julien et Les Ateliers Charpentier. En 1963, Bennani participe à une exposition collective avec, notamment, Farid Belkahia et Mohamed Ben Allal à la Galerie Charpentier à Paris.

 

 

 

Karim Bennai s’intéresse d’abord au visage et ses formes, baignés dans des couleurs vives. Et dans un effort de synthèse, il a recours au dépouillement. Il touche ensuite à la calligraphie arabe et sa gestuelle ainsi qu’à l’art traditionnel de l’Islam. Aujourd’hui, il reste fidèle, avec beaucoup de sensibilité, à la courbe et à l’expression plastique abstraite.

 

 

 

Dans les années 70, Karim Bennani abandonne la peinture à l’huile pour l'acrylique qu’il trouve beaucoup plus commode à manipuler. Le bleu et le marron dominent son travail car ils symbolisent le ciel et la terre, donc la nature et la vie. Bennani dit avoir besoin de peindre tous les jours sans pour autant s’intéresser à la vente de ses œuvres. «Je peins pour moi-même et pour être aimé. Peu importe que mes toiles se vendent ou non, cela m’est égal car l’art est consubstantiel à mon être. J’y puise mon équilibre, j’y retrouve mon moi dans sa totalité » dit-il. Il compte bon nombre de travaux sur d’autres supports tels que les tapis muraux, le bois et les murs eux-mêmes pour porter ses fresques.

 

 

 

En 1974, Karim Bennani participe au premier congrès de l’Union des artistes plasticiens arabes à Bagdad. De 1974 à 1984, il gère, en collaboration avec Hassan Slaoui, une galerie d’art à Rabat, où de nombreux peintres se relayent. Il est aussi l’un des fondateurs de l’association marocaine des arts plastiques, A.M.A.P, dont il assume la présidence pendant une vingtaine d’années.

 

 

 

En 2006, la fondation Karim Bennani pour les Arts et  la Culture, dont il est le président, voit le jour à Rabat. Elle est inaugurée le 14 Novembre 2006 et regroupe les œuvres d’une quarantaine d’artistes marocains et étrangers. Et récemment, Bennani a fait don de ses « Carnets de voyage », où il raconte son voyage dans le temps et l'espace entre 1955 et 2008, au Musée des Arts contemporains de Rabat.

 

 

 

Merci

 

BOUHIOUI