28 mai 2011

La corruption

La corruption (Num.180 BOUHIOUI) 28 mai 2011   Dernièrement, l’histoire de ce chanteur de « Chaabi » (chansons populaires) à qui on aurait demandé dix-mille dirhams pour passer dans une émission, a fait beaucoup de bruit. Pas parce qu’on a demandé à un artiste de corrompre un animateur, mais parce que cet artiste aurait refusé! Je ne sais pas si ces histoires sont vraies ou non, mais il n’y a pas de fumée sans feu!   De toute façon, quand on est artiste au Maroc, on sait que cela existe. Les artistes... [Lire la suite]
Posté par bouhioui à 13:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 mai 2011

Les « conserva-tueurs » de la culture

Les « conserva-tueurs » de la culture (Num.179 BOUHIOUI) 21 mai 2011   L’art canadien, et la culture de manière générale, s’apprêtent à vivre les quatre pires années de leur histoire. Le numéro-un canadien Stephen Harper, un conservateur pur et dur, vient d’obtenir la majorité au Parlement. Une de ses priorités est de réduire le budget de l’art et de la culture de 45 millions de dollars, et d’augmenter le budget de la défense canadienne. Il paraît qu’il a déjà commandé quelques dizaines d’avions de guerre aux États-Unis. ... [Lire la suite]
16 mai 2011

Les simples spectateurs

(Num.178 BOUHIOUI) 14 mai 2011   La tendance générale chez les artistes peintres est la dépendance du trio classique : collectionneur, galeriste et critique d’art. Typiquement, les artistes pensent d’abord à ceux qui achètent leurs œuvres, aux galeristes qui aident à promouvoir leur travail et aux critiques d’art qui peuvent dire du bien de leur art, mais rarement aux simples spectateurs qui viennent regarder les œuvres pour le simple plaisir de les voir, sans intention de les acheter ou de les critiquer.   ... [Lire la suite]
Posté par bouhioui à 16:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 mai 2011

Le faux au Maroc

  (Num.177 BOUHIOUI) 07 mai 2011  D’abord, pas de panique! Les marocains ne sont pas plus malhonnêtes que les autres. Dans tous les pays du monde, y compris les plus développés, on falsifie des œuvres d’art. Dans un texte précédent, je disais qu’Elmyr de Hory, le très célèbre faussaire, se sentirait nanifié devant les faussaires d’aujourd’hui ! Savez-vous qu’à ce jour, le Kouros du Getty, par exemple, est toujours présenté avec l’indication « Grec, 530 av. j-c. ou faux moderne » car personne n’a réussi à savoir s’il est... [Lire la suite]
Posté par bouhioui à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 mai 2011

L’art du faux

(Num.176 BOUHIOUI) 30 avril 2011   N'importe où il y a de l’argent en jeu, il y a tentation de duperie. Et comme le marché de l’art international brasse chaque année des centaines de millions de dollars, l’industrie du faux peut payer très cher. Les faussaires sont souvent des artistes talentueux qui, n’ayant pas réussi à se forger un nom assez rapidement à leur goût, ont dû recourir à la fraude.   Comme la valeur monétaire des œuvres d'art dépend de l'identité de l'artiste, la demande pour certaines œuvres... [Lire la suite]